Bullet Journal Le Bullet Journal 101

Retour sur un an dans mon Bullet Journal

mars 24, 2018

Voilà déjà un an que j’utilise un Bullet Journal. Déjà un an que j’ai adopté ce système organisationnel, qui continue encore à gagner en popularité. En effet, c’est le 9 mars 2017 que j’ai entamé mon premier Bullet Journal, et depuis, vous vous en doutez, je suis accro.

En un an, j’ai donc rempli deux carnets Leuchtturm1917 et j’en ai déjà deux autres qui attendent à être commencés. De nombreuses choses ont changées en un an, dont le matériel, les pages que j’inclus dans mon Bullet Journal, la mise en page, etc.

Mon tout premier Bullet Journal, un Leuchtturm1917 couleur émeraude. Il aura servi de mars à août 2017.

Voici donc, après un an d’utilisation, mon bilan sur le Bullet Journal.

L’évolution du matériel

Lorsque j’ai découvert le Bullet Journal il y a un an, j’ai été raisonnable. Malgré que l’envie y fût, je ne suis pas immédiatement aller m’acheter le magnifique cahier que j’avais vu sur internet, ainsi que les crayons les plus recommandés par les utilisateurs du Bullet Journal.


Non. J’ai choisi d’être sensée, et de commencer par utiliser un carnet que je possédais déjà (acheté au Dollarama), ainsi que des stylos à bille typiques. Je savais déjà que j’aimais le système mais je voulais m’assurer que j’allais l’utiliser assidument avant de sortir m’équiper à la papeterie la plus proche.

Finalement, il s’est avérée que le test était concluant. Je suis donc allé au Omer Deserres le plus proche m’acheter ce fameux carnet dont tout le monde parlait sur les sites dédiés au Bullet Journal : le Leuchtturm1917. Rien à redire sur ces magnifiques carnets : en effet, ce sont toujours ceux-ci que j’utilise après un an.

« Weekly log » du 10 au 16 avril 2017. Au début, j’utilisais des « Weekly » conjointement avec les « Daily logs » pour ma planification hebdomadaire.

Pour ce qui est du crayon, la sélection aura été moins facile. J’ai naïvement acheté des crayons de piètre qualité pour mes premiers crayons, et je l’ai regretté. L’encre noire ne séchait pas assez vite, et trop souvent, j’ai laissé des traces d’encre un peu partout sur mes pages. Quelques mois plus tard, j’ai donc acheté ce que je pensais être mieux, des Staedtler Pigment Liner. Ils étaient en effet meilleurs, mais toujours pas parfaits en ce qui concerne les tâches d’encre. Finalement, j’ai changé pour les Sakura Pigma Micron, et ce sont toujours ceux que j’utilise (dans le 02, 03, 05, 08 et brush).

Blog et médias sociaux

En mars 2017, je commençais mon premier Bullet Journal, et un mois plus tard, en avril 2017, j’ouvrais mon compte Instagram exclusif à mon Bullet Journal (j’ai un autre compte personnel).

Depuis, j’y ai découvert la merveilleuse communauté entourant le Bullet Journal. J’ai rencontré de nombreuses personnes talentueuses et qui partage ma passion. Je me suis fait inspirée et encouragée, et j’ai appris à sortir de ma bulle et être moins introvertie.

Puis, en septembre 2017, j’ai lancé mon blog. Lorsque j’étais plus jeune, j’aimais beaucoup écrire des histoires : j’ai malheureusement arrêté à mesure que mes études prenaient de plus en plus de mon temps. Mais voilà que depuis quelques temps, je sentais l’envie d’écrire me revenir. J’ai donc publié mon blog sur le Bullet Journal, et j’ai rencontré une autre communauté fantastique : celle des blogueurs et blogueuses.

Page « Weekly » du 19 au 25 juin. J’ai essayé un style avec des colonnes verticales pendant plusieurs semaines.

Mais malgré toutes les personnes inspirantes que j’ai rencontré sur les différents médias sociaux (Instagram, des groupes Facebook, etc..), j’ai remarqué que le Bullet Journal n’est pas encore énormément connu au Québec, où j’habite. Prochaine étape pour ce blog : aider à faire connaître le Bullet Journal dans mon coin de pays.

Le Bullet Journal selon Ryder Carroll

Tout d’abord, après un an, je peux affirmer que je n’ai pas beaucoup dévier de la méthode inventée par Ryder Carroll. J’utilise les « Monthly Log », les « Daily Log », les collections et un index. J’utilise aussi le carnet « officiel » du Bullet Journal, le Leuchtturm1917, comme mentionné ci-haut.

Pendant longtemps, je me servais d’un « Weekly log », en plus des « Monthly » et « Daily » que recommande la méthode de M. Carroll. Le « Weekly log » ne fait pas partie du système du Bullet Journal selon son inventeur, mais de nombreuses personnes les utilisent. Je faisais donc une page pour le mois, une page pour chaque semaine, et après une page pour les journées individuelles. Bref, depuis quelques mois, je ne fais plus de « Weekly log », puisqu’ils me prenaient trop de temps à créer pour l’utilisation que j’en faisais.

« Daily log » du 19 au 25 juin 2017.

J’utilise également la légende selon M. Carroll (Pour un rappel sur celle-ci, cliquez ici pour mon article à ce sujet). Cependant, j’ai délaissé les symboles, ou en anglais « signifiers », assez tôt. Parfois, pour quelque chose de très important, je vais mettre un « ! » devant, mais autrement, je ne les utilise pas.

Le style et la mise en page

Depuis que j’ai commencé mon Bullet Journal il y a un an, il y a deux choses qui ont changé fréquemment : mon style et ma mise en page. Au tout début, je me cherchais un peu quant à mon style. J’ai commencé par m’inspirer de ce que je voyais. Puis, à mesure que je prenais confiance en moi, j’ai trouvé mon propre style et j’ai adapté mes pages à mes besoins à moi.

« Daily log » du 21 au 27 août 2017.

Pour ce qui est de la mise en page, elle change constamment. À chaque mois, voir à chaque semaine, je change ma mise en page vers quelque chose qui me convient mieux à ce moment. Quelques semaines plus tard, je peux changer encore. C’est la beauté du Bullet Journal : il est versatile et s’adapte à tes goûts du moment!

Mon compte Instagram, sur lequel je publie des photos depuis avril 2017, est une bonne place pour voir mon évolution au fil du temps.

En résumé…

Bon, c’était peut-être beaucoup d’information à lire.

« Weekly log » du 21 au 27 août 2017. J’ai arrêté d’utiliser les « Weekly » en janvier 2018.

Voici, en résumé, ce qu’il faut retenir de mon bilan d’un an avec mon Bullet Journal.

Ce que je conserve après un an :

Ce que j’abandonne après un an :

  • Les symboles dans la légende (« signifiers »)
  • Les « Weekly log »
  • Certaines collections que je n’utilisais pas finalement

Depuis combien de temps utilisez-vous votre Bullet Journal? Qu’avez-vous changer depuis vos débuts? Laissez-moi savoir dans les commentaires! 🙂

Pour des pages plus récentes tirées de mon Bullet Journal, allez voir mon compte Instagram!

À la prochaine !

Mélanie


retour un an bullet journal

 

Only registered users can comment.

  1. Je commence tout juste mon bullet journal , j’ai plein d’idée hahah on dirait que je suis trop pressée de les coucher sur papier ?. Mais contente de pouvoir suivre quelqu’un de chez nous pour mon nouveau passe temps

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.